vendredi 15 juin 2018

Configuration d'OpenVPN pour accéder aux autres machines du réseau

Pour des raisons de sécurité, j'applique des filtres IP sur les principaux points d'entrée de mon cloud, avec un serveur ouvert vers l'extérieur qui sert de passerelle vers le réseau interne. Ayant installé OpenVPN pour d'autres usages, je me suis dit qu'il ne serait pas idiot de se servir d'OpenVPN pour accéder au réseau local et donc accéder aux machines de mon réseau cloud sur ma station personnelle, ce qui fait que peu importe mon emplacement, je suis toujours sur une IP acceptée par les différents services et accès de ma plateforme.

Pour ce faire, il suffit tout simplement d'aller dans les propriétés d'un utilisateur OpenVPN, et d'autoriser cet utilisateur à accéder à d'autres sous-réseaux :



Il reste donc à saisir par exemple 172.21.1.0/24 si les machines auxquelles on souhaite accéder sont sur ce sous-réseau.

Une fois la configuration appliquée, un simple ping permet de vérifier les machines du réseau local répondent, et on peut même s'y connecter directement, car étant sur le réseau local, nous ne sommes plus concernés par d'éventuelles règles NAT appliquées sur l'interface physique du serveur.

Ainsi, sur chacun de mes serveurs GNU/Linux, mon fichier /etc/hosts.allow est comme ceci :
sshd : 12.34.56.78 : allow
sshd : 12.34.56.79 : allow
sshd : ALL : deny
La machine est donc accessible uniquement via SSH par le serveur qui fait office de passerelle, soit par le VPN.

Dans le cadre d'un usage du bureau à distance sur une VM Windows, on peut filtrer grâce aux règles de pare-feu et aux étendues :


Je peux donc laisser plus sereinement ma VM Windows ouverte en TSE car elle rejettera systématiquement ce qui ne provient pas de mon réseau local.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire